03 février 2006

La petite pression, la veille du départ.

Et bien voilà, notre voyage pointe de plus en plus le bout du nez de l'avion. C'est pour demain!
Moi, pour faire mon malin, je montre une certaine confiance, en énumérant les super activités auxquelles on va participer, et la chance que l'on a. Mais en fait, je sais que si le jour J n'était pas arrivé si vite, j'aurai eu un sommeil perturbé toutes les nuits, perturbé par l'exitation que provoque l'inconnu.

Et bien voilà, nous partons dès ce soir, pour l'aéroport Saint Exupery, à Lyon. Et le personnel de l'assoc au complet va pour la dernière fois (des prochaines semaines) se réunir autour d'un apéro sur le sol français.
Le départ, comme nous vous l'avons déjà dit, est prévu pour 8 heures et quelques, nous passerons donc la nuit à l'aéroport. Le vol des horaires précités a été annulé, nous avons par la suite dû nous démener pour ne pas partir de Paris (!).

Faisant une escale à Rome, nous piétinerons le sol maltais vers  22 heurs 30, mais sûrement avant.

Je voulais dire "vivement", mais je ravale mes paroles car ce séjour  n'en serait qu'encore plus racourcit. Alors, je dis : "à bientôt!"

Romain

Posté par gouttedeau à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La petite pression, la veille du départ.

Nouveau commentaire