15 décembre 2005

La chasse à MALTE, attention espèces protégées...

    Malte est située au sud de la Sicile, sur l’axe qu’empruntent de nombreux oiseaux migrateurs pour rejoindre l’Afrique du Nord ; au printemps et en automne de nombreux passereaux, rapaces et oiseaux d’eau y transitent. D’une surface comparable au Lac de Neuchâtel, l’île principale, Malte (côtoyée par deux plus petites îles, Gozo et Comino), n’est guère étendue. Mais ses 360 km2 sont parcourus par plus de 16’000 chasseurs (situation en 1990), ce qui fait de la densité maltaise chasseurs/km2 l’une des plus élevée en Europe !
    Mais la réalité est encore plus crue, puisque selon certaines estimations autant chasserait sans permis officiel... Sur l’archipel, à cause de la très grande pression de chasse, seule une dizaine d’espèces d’oiseaux se reproduit, malgré les biotopes encore conservés.

    Les premières véritables lois de protection de la nature sur Malte remontent au début des années 80. Ces mesures fixaient la période de chasse (presque toute l’année) et les espèces " protégées ", mais les restrictions n’étaient pas appliquées sur le terrain. Suite aux pressions de Birdlife Malta et de l’opinion publique internationale, quelques révisions ont été acceptées, notamment en 1994. Les nouvelles mesures réduisent la période de chasse du 1er septembre au 31 janvier, et du 10 avril au 20 mai. Là également, de nouvelles espèces ont pu être protégées (Hérons, Aigrettes...).
    Bien qu’encore imparfaite, la nouvelle législation a dû être adoptée, bien malgré les politiciens, car Malte a déposé sa candidature à la Communauté Européenne et a dû, par conséquent, s’aligner avec les autres pays sur le domaine de la protection des espèces. A la suite de ces nouveaux décrets plusieurs ornithologues furent truffés de plomb et les chasseurs remirent la pression sur les autorités, en menaçant notamment de boycotter les élections.
    Il faut souligner que ces derniers sont très influents sur l’île et les députés ont vite fait de comprendre la leçon ; ils ont promis en 1996 de rallonger la période de chasse à 354 jours par an ! Malheureusement les moyens des ornithologues maltais sont ridicules face à l’autre camp ; Birdlife malta compte à peine 4000 membres (en 1996) sur l’île et à travers le monde. Suite aux promesses des partis politiques , il est donc fortement probable que les chasseurs puissent prochainement pratiquer leur " sport " toute l’année.
    C’est bien connu, les chasseurs votent en masse, mais les oiseaux, eux, n’ont pas accès au scrutin !

Posté par gouttedeau à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La chasse à MALTE, attention espèces protégées...

Nouveau commentaire